Développement de la carrière du personnel féminin

Beruf und Familie Gesundheits- und Sozialwesen VD
 

Les femmes représentent le 68% des effectifs du CHUV. Or, très souvent, en raison notamment des charges familiales que les professionnelles continuent à assumer, leur carrière se déroule rarement dans les mêmes conditions de rapidité, fluidité et d’ascension que celles des hommes. Plusieurs chiffres en témoignent dont celui du nombre de femmes médecins cadres et celui des femmes interrompant leur activité professionnelle après une naissance.

La Direction des ressources humaines du CHUV (DRH) a mené une réflexion en profondeur sur les conditions cadres favorables à l’emploi, au développement et à la carrière du personnel féminin. La DRH a ensuite élaboré un plan d’actions comprenant une quinzaine de mesures à déployer progressivement sur l’année 2017.

Les quatre premières mesures

1. La création d’un pool de postes adaptés aux femmes soignantes enceintes (infirmières, cheffes de cliniques, médecins-assistantes, personnel médico-technique) permettant le transfert, le temps de la grossesse, des collaboratrices occupant un poste non compatible avec leur état en termes de charges, d’exposition aux rayonnements ou à des produits toxiques. Sur le modèle déjà développé au sein du Département de Médecine, un projet pilote a été lancé au Département femme-mère-enfant en mars 2017. Une évaluation aura lieu au mois de septembre 2017 afin de considérer si cette mesure est transférable ou non à toute l’institution.

Objectif : réduire l’absentéisme durant la grossesse et offrir aux femmes enceintes une activité adaptée à leur état.

2. La diffusion d’une nouvelle directive de télétravail qui comprend la formalisation des conditions requises pour bénéficier de mesures de télétravail planifié et contractuel. Une distinction est faite entre le télétravail planifié et contractuel et le télétravail occasionnel et de courte durée. Ce dernier pouvant être accordé à titre exceptionnel afin de pallier à des obligations familiales ponctuelles.

Objectif : intégrer, quand c’est possible, le télétravail dans les dispositions contractuelles des collaborateurs/trices et formaliser un cadre de fonctionnement opérationnel.

3. La possibilité d’un retour de congé maternité à temps partiel progressif échelonné sur 6 mois. Mesure innovante, elle permet aux femmes un retour au travail progressif à un taux de 20 à 30% inférieur au taux initial sur une période de 6 mois. A l’issue de cette demi-année, les professionnelles choisissent, soit de reprendre leur activité au taux avant congé maternité, soit de confirmer leur taux d’activité réduit.

Objectif : permettre davantage de souplesse dans l’organisation et l’expérimentation du système de garde, diminuer le stress après le congé maternité et maximiser les chances de fidéliser nos talents féminins.

4. une modification du règlement de promotion hospitalière des médecins cadres avec l’inscription au règlement du principe selon lequel la maternité ne doit pas empêcher ou retarder un processus de promotion ou de nomination.

Trägerorganisation

Département de la santé et de l’action sociale, Centre hospitalier universitaire vaudois

Le Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV) est l’un des 5 hôpitaux universitaires suisses. Grâce à sa collaboration avec la Faculté de biologie et médecine de l’Université de Lausanne, le CHUV joue un rôle de pointe d’envergure européenne dans les domaines des soins médicaux, de la recherche médicale et de la formation.

Département de la santé et de l’action sociale, Centre hospitalier universitaire vaudois
Rue du Bugnon 21
1011 Lausanne

Auskünfte bei

Direction des ressources humaines
Antonio Racciatti, Directeur des ressources humaines
021 314 69 60
antonio.racciatti@chuv.ch